© 2016

GÉNÉALOGIE

Par ordre de parution, voici les livres qu'elle a consacrés à la généalogie chez différents éditeurs. Elle est l'auteur du manuel le plus vendu (Ma généalogie : comment retrouver l'histoire de ma famille). Elle a lancé en 2018 chez Rageot une collection de romans policiers généalogiques pour enfants (8-11 ans). Elle intervient dans la presse ou à la radio sur ce thème, chroniqueuse RTL en 2018-2019, et régulièrement sur France Bleu.
En dehors des livres, elle co-organise tous les ans depuis 2015 le Salon de généalogie avec la Mairie du 15e à Paris qui décerne deux prix littéraires, «Souvenirs familiaux» et «Généalogie et Histoire».
Elle avait créé chez Hachette la revue hebdomadaire «Généalogie facile», en 160 fascicules encyclopédiques 
diffusés de 2004 à 2008. Depuis fin 2016, elle rédige aussi les scénarios des vidéos hebdomadaires de formation à la généalogie sur You Tube. Elle a créé en famille un jeu de généalogie fin 2019.
JEU : GÉNÉALOGIE, REMONTER LE TEMPS (49 €)
Archives & Culture. Parution novembre 2019. Une boîte cartonnée (25,7 cm x 25,7 cm x 9 cm) avec un plateau de jeu (48 cm x 48 cm une fois ouvert, 1000 cartes questions-réponses (5,5 cm x 8,5 cm), 323 jetons ancêtres, un dé, 25 cartes pièges,
une boîte de rangement... Plus de 2 kg au total.​

 

Un jeu sur la généalogie (même pour ceux qui n'en ont jamais fait), l'histoire du quotidien, les particularités régionales, les prénoms et les noms... Pour s'amuser, découvrir et end même temps apprendre. Le plus sympa est de jouer en équipes de deux ou trois.

Plus de 10 millions de personnes en France ont commencé un arbre généalogique. Un passe-temps passionnant, qui fait remonter l'histoire et le temps, voyager à travers les régions et le monde... mais qui laisse souvent les passionnés bien seuls. Seuls face aux écrans d'ordinateur. Seuls en salle de lecture des centres d'archives. Seuls avec leurs trouvailles ou leurs questions.

Mais avec pourtant une grande envie de partage.

Notre projet de jeu est né de ce désir de partage ludique et sympa avec tous, qui s'exprime si fort lors des salons associatifs, et de la curiosité exprimée par tous pour l'histoire, y compris par ceux qui n'ont jamais fait de généalogie – ou du moins pas encore :)

Individuellement ou en équipe, de deux à douze joueurs, de 17 à 117 ans (on vit vieux !), ce jeu de culture et de hasard associe un plateau, des arbres à remplir, des cartes pièges et surtout 1 000 cartes questions sur la grande histoire et celle de la vie quotidienne, sur la généalogie, sur les prénoms, sur les noms de famille et de lieux, sur les traditions régionales ou culinaires, sur les vieux métiers... Les réponses à choix multiples permettent discussions, contradictions, surprises et fous rires !

Capture d’écran 2019-11-03 à 23.22.00.pn
Capture d’écran 2019-11-03 à 23.15.56.pn
RETROUVER SES ANCÊTRES BELGES ET LUXEMBOURGEOIS (15 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 150 docs et photos couleurs. 2019.
Co-écrit avec Christophe Drugy.

 

Les Belges sont les premiers migrants à s’installer en France à partir du XIXe siècle : des millions de Français ont dans leur arbre généalogique des ascendants fl amands, wallons ou luxembourgeois. Comment faire pour les retrouver ? On hésite parfois à se plonger dansdes archives différentes de celles auxquelles on est habitué. Pourtant, tout est plus facile depuis deux ans, parce que les numérisations d’état civil et de registres paroissiaux se sont multipliées en Belgique et que les mises en ligne sont ouvertes au public au grand duché du Luxembourg. Ce tout nouveau guide accompagne donc le généalogiste dans ses recherches sur place ou par Internet.  Il explique les démarches dans les registres de population, les recensements, les archives militaires, les fonds des notaires, etc. 

MON ENQUÊTE DE GÉNÉALOGIE : LE SECRET DU SOLDAT ALLEMAND (6,50 €)
Rageot Éditeur. Parution 2019.
Roman généalogique pour les 8-11 ans. Illustrations d'Églantine Ceulemans.

 

En vacances chez ses grands-parents, Camille explore le grenier... et découvre, bien cachée, la valise d'un soldat allemand de la Seconde Guerre mondiale. Elle mène une enquête qui va lui faire découvrir les archives de la Résistance, les Malgré-Nous et les tribulations des Alsaciens et Mosellans pendant la guerre... Des pistes à suivre pour des recherches familiales personnelles, à la portée d'un enfant ! (roman pour les 8-11 ans)

Enquete_39_45.png
LA GÉNÉALOGIE EN 100 CLINS D'ŒIL (10 €)
Archives & Culture. 208 pages 14 x 20, 150 dessins d'humour. 2018.

 

La généalogie, c’est compliqué ? Pas du tout. En 100 petits chapitres et en 150 dessins, ce joli guide tout public donne les clés de ce passe-temps passionnant, le 3e préféré des Français après le jardinage et le bricolage. L'ouvrage permet de découvrir en s'amusant les conseils les plus pratiques pour faire grandir un arbre généalogique. Avec, au fil des pages, 150 dessins d'humour de Mathilde Morin, qui présente et anime chaque semaine depuis fin 2016 les vidéos de formation sur la chaîne YouTube Généalogie Archives & Culture et qui a réalisé les dessins de ce livre. Il a été lancé mi-octobre 2018 à l’occasion de la mise en ligne de la 100e vidéo. Mathilde joue au théâtre une comédie à la fois musicale, historique et généalogique, La voleuse de souvenirs.

 

MON ENQUÊTE DE GÉNÉALOGIE : LE MYSTÈRE DU POILU (6,50 €)
Rageot Éditeur. Parution 2018.
Roman généalogique pour les 8-11 ans. Illustrations d'Églantine Ceulemans.

 

Quelques semaines avant le 11 novembre, la maîtresse propose à la classe d'enquêter sur les noms gravés sur

le monument aux morts du village. Léa et Gabriel découvrent que l'ancêtre de Léa, un poilu, avait un frère jumeau, disparu à la fin de la Première Guerre mondiale. Un roman policier pour enfants dont l'intrigue se résout grâce aux archives... Avec en bonus des informations pour mener sa propre enquête de généalogie.

Capture d’écran 2018-08-27 à 16.19.28.pn
Couv domestiques 2-11.JPG
CES ANCÊTRES OUBLIÉS : DOMESTIQUES, NOUNOUS, GENS DE MAISON (12 €) Archives & Culture. 64 pages 17 x 24, 50 docs. Parution 2018.

 

En 1900, il y avait en France davantage de domestiques que de fonctionnaires. Le mot salarié lui-même était associé à l'idée de domesticité. Les familles qui employaient ces hommes et ces femmes n'ont souvent gardé d'eux que le souvenir de leurs prénoms. Et les descendants des nounous, jardiniers, chauffeurs, gens de maison… connaissent parfois mieux le nom des anciens maîtres que le parcours de vie de leurs propres aïeux. Pourtant, des pistes généalogiques existent, des informations biographiques peuvent être retrouvées en archives. Le guide explique comment et propose des solutions nouvelles aux difficultés posées par les recherches familiales sur ces ancêtres oubliés, effacés par une vie passée au service des autres. Des expériences et des exemples nombreux guident pas à pas les lecteurs. 

 

RETROUVER FORAINS, BATELIERS ET AUTRES ANCÊTRES MIGRANTS (10 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 70 docs. Parution 2018.

 

Rien n’est plus difficile pour un généalogiste que de retracer l’histoire de familles dont le quotidien était fait
de déplacements. On songe aux forains ou aux bateliers : sur quelle rive de quel fleuve faut-il chercher les naissances des enfants, les mariages des jeunes, les décès des anciens ? De la même façon, les musiciens ambulants, les colporteurs, les bateleurs de petits cirques locaux sont nomades au milieu de populations globalement immobiles. On pense moins aux sabotiers, aux bûcherons, aux charbonniers ou aux scieurs de long. Pourtant eux aussi migraient en fonction des coupes de bois dans les forêts, parfois sur des centaines de kilomètres. L’ouvrage indique comment pister ces ancêtres migrants dans les fonds d’archives.

 

Capture d’écran 2017-05-16 à 09.21.44.pn
Capture d’écran 2017-04-08 à 21.28.23.pn
DÉCÈS, DISPARITIONS ET SUCCESSIONS EN GÉNÉALOGIE (12 €)
Archives & Culture. 96 pages 17 x 24, 80 docs. 2016, augmenté en 2017 et en 2018. Co-écrit avec Christian Duic (version 2017), Myriam Provence (version 2018)

 

Naissance, mariage, décès : voilà la trilogie des actes essentiels en généalogie, les trois bases nécessaires à toute quête d’ascendance. Mais l’acte de décès, le plus difficile à dater et localiser, échappe souvent aux recherches. D’abord parce que la plage de temps à explorer peut être particulièrement vaste : un ancêtre peut mourir à vingt ans comme à cent. Ensuite parce que cela peut survenir n’importe où : loin du domicile au cours d’un déplacement, ou lors des tribulations subies dans les périodes troublées ou les guerres. Enfin parce que le décès peut n’avoir jamais été enregistré, et que c’est un acte judiciaire tardif qui remplacera finalement l’acte d’état civil manquant. Un guide répertoriant les pistes de recherche possibles et donnant des conseils pratiques était donc indispensable.

FAIRE SON ARBRE GÉNÉALOGIQUE PAR INTERNET (7,90 €)
PQR. 80 pages 17 x 24, 150 docs couleur. 2017. Co-écrit avec Yann Guillerm

 

Le web n’est pas seulement une révolution informatique, c’est aussi une révolution généalogique. L’état civil ancien est désormais presque totalement accessible en ligne, des milliards d’ancêtres ont été saisis et des milliers de cousins potentiels sont joignables par mail. Encore faut-il savoir comment s’y prendre. Il ne suffit pas de taper le nom de son grand-père sur Internet pour voir se dessiner une généalogie toute faite sur cinq siècles, le grand rêve d’un arbre accessible en un clic n’est pas pour demain. Mais les cheminements sont simples, les outils et les portails nombreux, la recherche très amusante et ce guide est là pour vous accompagner. Il initiera ceux qui débutent et apportera des astuces à ceux qui ont déjà progressé. Clic, c’est parti ! 

UTILISER ÉLECTIONS ET LISTES ÉLECTORALES EN GÉNÉALOGIE (10 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 60 docs. Paru en 2013, réédité en 2016.

 

Les documents liés aux élections, facilement accessibles et conservés en série 3M des archives départementales, sont passionnants à double titre :

– parce que les informations des listes électorales peuvent, à partir de 1848, remplacer un état civil lacunaire et permettre de retrouver le lieu d’origine d’un aïeul dont on avait perdu la trace

– parce qu'ils détiennent de nombreuses informations personnelles sur les maires, les conseillers municipaux mais aussi, avant 1848, sur tous ceux qui étaient électeurs.

Ces fonds d’archives vous offriront donc en 3M : état civil, rapports d’enquête détaillés de l’administration préfectorale tant sur les candidats avant et après chaque élection que sur les électeurs, listes et campagnes électorales, affiches et propagandes, débats, lettres anonymes…

LES ARCHIVES DES DOMMAGES DE GUERRE (10 €)
Archives & Culture. 64 pages 17 x 24, 60 docs. 2016. Co-écrit avec C. Renaudin

 

La recherche généalogique est toujours en plein essor, celle sur l’histoire des maisons est à la mode, et celle

des guerres, on l’a vu avec les commémorations de 1914-1918 s’inscrit désormais souvent dans une démarche individuelle et familiale. Or les archives liées aux destructions des bâtiments (totales ou partielles) et aux pillages ou pertes lors des guerres répondent à cette quête de souvenirs entreprise par les généalogistes 

d’aujourd’hui. Cela d’autant plus que disparaissent peu à peu ceux qui ont connu le dernier conflit mondial à l’âge adulte.Des exemples suivis permettent d’assimiler la démarche de recherche et de comprendre ce qu’il est possible de trouver en fonction des périodes et des régions. Pour une meilleure approche, ils sont donnés à travers des cas et des lieux différents : des régions meurtries par toutes les guerres comme les Ardennes ou le nord de la France, la Normandie profondément touchée lors du dernier conflit, et des régions de l’intérieur. 

Capture d’écran 2017-04-08 à 21.49.28.pn
RETROUVER L'HISTOIRE D'UNE MAISON (12 €)
Archives & Culture. 96 pages 17 x 24, 150 docs couleur. 2016, réédité.

 

Vous venez de déménager dans une maison ancienne et vous voulez en savoir plus sur son passé ?

Vous gardez la nostalgie de la maison des grands-parents où vous passiez vos vacances, détruite par

les bombardements de 1944 ou les travaux urbains des années 1960 ? Vous souhaitez localiser le domicile

de votre arrière grand-père, arrivé dans la région vers 1910 ? ou celui d’un ancêtre laboureur du XVIIIe siècle pour étoffer votre généalogie ? Vous désirez publier le passé d’une boutique traditionnelle, d’une demeure ancienne ou d'une école dans un bulletin municipal ?...

Retracer le passé d’une maison devient une quête multiforme de plus en plus fréquente et ce guide vous explique comment faire. 

 

COFFRET DE GÉNÉALOGIE (22,50 €)
Prisma presse. Paru en octobre 2015. Réédité.

 

Rassemblés dans un coffret : un guide pour mener à bien vos recherches et remonter

le temps de génération en génération, un carnet de notes pour consigner les informations glanées auprès d’un cousin, lors d’une visite aux archives, ou à partir des papiers anciens du grenier, et trois arbres généalogiques en couleur à compléter

(réalisation et photo : Archipel Studio).

ARCHIVES DE NOTAIRE ET GÉNÉALOGIE (12 €)
Archives & Culture. 96 pages 17 x 24, 150 docs couleur. 2015. Réédité.

 

L’état civil permet de trouver les noms, les dates et les lieux à faire figurer dans un arbre généalogique.

Les documents notariés y ajoutent des anecdotes, des émotions – et transforment parfois en amis familiers des ancêtres vieux de plusieurs siècles. Encore faut-il savoir se repérer dans les fonds notariés. La liste des actes notariés est connue de tous ou presque. Mais aucun ouvrage n’accompagne pas à pas le chercheur pour l’aider. C’est chose faite avec ce guide : structure pédagogique, schémas de recherche synthétiques, photos explicatives... Un livre à garder près de soi dans les centres d’archives, lorsque l’on sort des sentiers battus de l’état civil pour redonner vie aux ancêtres de son arbre généalogique.

CADASTRE ET GÉNÉALOGIE À PARIS ET GRANDES VILLES (10 €)
Archives & Culture. 64 pages 17 x 24, 80 docs. 2015.

 

En milieu urbain, chaque parcelle du cadastre dessinée au sol peut compter plusieurs étages et propriétaires différents. En 200 ans, les contours des grandes villes se sont modifiés, les rues ont été transformées, avec des noms parfois changés plus d’une dizaine de fois, la numérotation des maisons a connu les mêmes bouleversements. À Paris, cas extrême, l’administration avait renoncé au XIXe siècle à établir des matrices cadastrales devant l’ampleur de la tâche. L’identification d’une adresse ancienne en zone très urbanisée pose donc des écueils qu’on ne rencontre pas dans les communes de plus petite taille. Ce guide guide indique comment repérer les difficultés spécifiques en fonction de la recherche.

LA GÉNÉALOGIE POUR TOUS (18 €) (co-auteur)
Éditions Autrement. 314 pages 17 x 24. 2014.

 

Vous souhaitez vous lancer dans cette formidable aventure qu'est la généalogie ? Ce livre est le compagnon idéal pour partir à la recherche de vos ancêtres. Par où commencer ? Premières démarches, outils indispensables : les bons réflexes. Astuces et recommandations pour bien se repérer dans les archives. Les meilleures sources, y compris sur le web. Trouver les bonnes informations et déjouer les pièges. La généalogie pour tous présente toutes les étapes essentielles de méthodologie en vous guidant pas à pas, avec des conseils pratiques en encadré, des astuces en notes de marge, des adresses incontournables... et un arbre généalogique à remplir au fur et à mesure de votre enquête. 

ANCÊTRES PAYSANS : mieux les découvrir à travers les archives (12 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24. 100 docs couleur. 2014.

 

L’univers paysan fait d’autant moins l’objet de recherches familiales qu’il nous semble connu. Il s’est pourtant radicalement transformé au cours du XXe siècle, des modes de vie et d’exploitation multiséculaire ont disparu.

Il est perçu comme monolithique, alors qu’il existait une multitude de statuts et de parcours individuels. Enfin, il semble pauvre en archives, alors que c’est une erreur. Avec l’engouement actuel pour la généalogie et le déracinement des populations, désormais urbaines, ce guide était indispensable. Il vous permet de mieux comprendre ce monde rural d’hier et vous donne les démarches pratiques de recherches en archives…

pour un beau voyage familial dans l’espace et le temps et un retour virtuel à la terre !

ACTES, CONTRATS ET DISPENSES DE MARIAGE (12 €)
Archives & Culture. 96 p. 17 x 24, 80 docs. 1e éd. 2013, 2e éd. 2015, 3e éd. 2020.

 

En généalogie, rien n’est plus précieux qu’un acte de mariage puisqu’on y trouve mentionnés les parents

des mariés : quatre ancêtres nouveaux d’un coup ! Mais il existe d’autres documents riches d’informations :

les contrats de mariage donnant le patrimoine des fiancés, les sommations respectueuses des enfants majeurs aux parents refusant leur union ; les archives liées aux mariages de rosières, de militaires d’Empire ou d'officiers ; celles des divorces ; les dispenses de mariage, qui livrent trois ou quatre générations d’un coup en même temps que les motifs à l'origine de la demande... Avec toutes les indications pour progresser aussi par Internet.

Capture d’écran 2019-11-03 à 22.50.52.pn
UTILISER LES RECENSEMENTS EN GÉNÉALOGIE (10 €)
Archives & Culture. 96 p. 17 x 24, 60 docs. 1e éd. 2014, 2e éd. 2015. Réédité 2017.

 

Vous avez perdu la trace de vos ancêtres et vous ne savez pas de quelle localité ils sont originaires ? Vous voulez savoir avec qui vivait l'arrière grand-mère qui a eu un enfant sans être mariée ? Vous voulez connaître le nombre de domestiques de votre richissime aïeul ?... Les recensements anciens peuvent répondre à toutes ces questions, de façon plus ou moins précise selon les époques. Où les trouver ? Comment les explorer ? Comment en tirer le maximum d’informations généalogiques ? Ce guide pratique vous l’indique pas à pas.

Une dernière partie aborde les recensements de nombreux pays étrangers, consultables sur place ou à distance.

ORPHELINS ET PUPILLES DE LA NATION (10 €)
Archives & Culture. 64 pages 17 x 24, 60 docs. 2013, 2e édition augmentée 2016.

 

Paru initialement sous le titre «Orphelins et tuteurs en généalogie», cette seconde édition augmentée indique pas à pas les démarches dans les fonds d’archives pour les orphelins mis sous tutelle. Qui n’en a pas dans son arbre généalogique ? Le cas était fréquent autrefois, car l’espérance de vie n’était pas très longue.

La littérature et les légendes familiales abondent en récits bien noirs sur leurs tuteurs : ils auraient tous

les défauts, maltraitant les enfants ou pillant leur biens. Vrai ? Pas vrai ? Répondre à cette question ne peut que tenter l’historien des familles. Ces recherches sont abordées dans la première partie de l’ouvrage. Les parties suivantes traitent des pupilles de la nation, des enfants retirés à leurs parents à la suite de mauvais traitements et des adultes sous curatelle. Pour en finir avec certains secrets de famille…  

Capture d’écran 2017-04-08 à 21.51.19.pn
ÉTAT CIVIL ET REGISTRES PAROISSIAUX : les basiques de la généalogie (10 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24. Paru en 2013, réédité.

Retrouver l’histoire de votre famille vous tente, mais cela vous semble compliquée. L’aventure généalogique est pourtant plus facile que vous ne l’imaginez. Remonter en ligne directe l’ascendance de votre père ou de votre mère sur plusieurs siècles ne prend souvent qu’une semaine (sauf cas difficiles). Ce guide pratique vous fournit les bases de toute recherche. Il vous indique comment retrouver vos ancêtres un par un, avec leurs dates, leurs lieux de vie et leurs métiers. Les fonds à explorer? L’état civil et sa version ancienne, les registres paroissiaux.

L’état civil, vous connaissez déjà : vous vous y êtes frotté pour des démarches administratives.

Vous allez le découvrir sous un autre angle, celui du généalogiste. En route !

EXPLORER LES ARCHIVES DU COMMERCE (10 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 80 docs. Paru en 2012, réédité.

Vous avez un ancêtre maréchal-ferrant à Rochefort ? libraire dans le quartier latin ? pâtissier à Tours ? bonnetier à Troyes ? négociant en vins à Rouen ? épicier dans le Limousin ? tonnelier en Alsace ? colporteur en Ariège ? boulanger en village ?...
Qu’il ait eu une activité modeste ou employé des dizaines de salariés, vous pouvez en apprendre beaucoup sur son activité à travers les fonds documentaires du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Un guide était nécessaire pour faire découvrir au généalogiste amateurs ces sources rarement consultées mais disponibles aux archives départementales à portée de main dans nos départements. Thème par thème, il vous indique où chercher et comment. 

RETRACER LA CARRIÈRE D'UN INSTITUTEUR OU D'UN PROFESSEUR (12 €)
Archives & Culture. 96 pages 17 x 24, 80 docs couleurs. 2012, augmenté en 2017.

Si vos ancêtres étaient enseignants, vous pouvez retrouver : leurs notes et leur comportement à l’école normale

à travers les comptes-rendus du directeur, souvent tranchés ; à travers les rapports d’inspection

(« Considération de l’institutrice : bien vue, sauf du curé », 1894) ; le nombre de leurs élèves

(« Convient-il de laisser plus longtemps 90 espiègles sous la direction d’un seul maître ? », 1875) ;

leurs diplômes ; la description de leur logement et de la classe ; les relations avec la mairie et les parents d’élèves ; leur photo ; le détail du départ à la retraite ; les décorations ou blâmes éventuels... 

et bien d'autres choses encore. Thème par thème, le guide vous indique où chercher et comment. 

DÉCOUVRIR SES ANCÊTRES SOUS LA RÉVOLUTION (10 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 60 docs. Paru en 2012, réédité.

 

Vos ancêtres étaient-ils parmi les victimes (en dehors des condamnés à mort, plus d’un demi-million de personnes ont été emprisonnées entre 1793 et 1794) ? parmi les émigrés (qui ne sont nobles que dans 18 % des cas) ? parmi les membres des premières municipalités et des comités révolutionnaires, les gardes nationaux et les volontaires des armées ? parmi ceux que l’on pourrait qualifier de profiteurs, c’est-à-dire les acheteurs de biens nationaux, parfois simplement des paysans arrondissant leurs lopins avec les terres saisies au clergé ou aux condamnés ? Le guide fournit toutes les pistes pour retrouver au mieux vos ancêtres et les événements locaux de la période révolutionnaire à partir des archives (1790-1800). ​

UTILISER LE CADASTRE EN GÉNÉALOGIE (12 €)
Archives & Culture. 80 pages 17 x 24, 60 docs. 2011, nouvelle édition augmentée 2019.

 

En généalogie, la première chose que le cadastre vous apporte, ce sont des indications sur la fortune foncière personnelle de votre ancêtre : le type de biens (champs, bois, appentis, vignes, maisons, etc.), leur valeur, leur date d’achat ou de revente... Vous avez sous les yeux, en une seule page, toute une vie d’acquisition : est-il né pauvre et mort riche ou vice-versa ? Il apporte aussi des informations sur les maisons. C’est par lui que vous commencez pour connaître l’histoire d'une maison qui a appartenu à un aïeul. Il constitue aussi une clé d’entrée rapide vers les fonds des hypothèques, qui fournit des dates et lieux de naissance, de décès, et les adresses

des descendants si les propriétés sont restées dans la famille. 

MA GÉNÉALOGIE : COMMENT RETROUVER L'HISTOIRE DE MA FAMILLE (15 €)
PQR. Relié, 128 pages 22 x 28, 500 docs couleurs. Arbre inclus. 2011, réédité.

 

Voici le manuel pratique indispensable pour réussir votre aventure généalogique : que faut-il chercher ? quelles archives explorer ? comment lever les difficultés ?... le tout en fonction de la période de recherche, même lointaine, et de l'avancée de vos recherches. Avec 500 photos et documents couleur et un arbre généalogique couleur six générations à compléter inséré à l'intérieur (format déplié : 58 x 42), ce beau livre relié, réédité et mis à jour plusieurs fois, reste à ce jour, en 2017, le guide de généalogie le plus vendu en France. Ouvrage désormais disponible seulement par correspondance et sur Internet. 

POUR MÉMOIRE SUR CE THÈME :
OUVRAGES ÉPUISÉS DU MÊME AUTEUR.

 

– Généalogie : retrouver l'histoire de ma famille (Prisma Presse / Ça m'intéresse,

   hors série 2018)

– Retrouver un ancêtre maire ou conseiller municipal (Archives & Culture 2013)

– Tout savoir sur la généalogie (Ça m'intéresse 2012)

– Coffret de généalogie (Gründ / France Loisirs 2011)

– Ma généalogie de siècle en siècle (Archives & Culture 2009, réédité 2011)

– Mon album de généalogie (Éditions du Chêne 2008)

– Le livre d'or de ma famille (Archives & Culture 2007)

– Débuter une recherche généalogique (Éditions Autrement 2004, augmenté 2006)

– Ma généalogie, guide des recherches en France (Archives & Culture 2002)

– La généalogie, une passion française (Éditions Autrement 2002)